FAQ

Le palper rouler

Pourquoi le palper rouler est-il efficace ?

Car il agit directement sur la couche de graisse sous-cutanée (le tissu adipeux) responsable de l’aspect peau d’orange.

Le Palper rouler est-il douloureux ? 

Il ne l’est pas forcément, car le ressenti de la douleur diffère d’une personne à l’autre, du type de cellulite, à la fatigue, au stress…

Toutes le manœuvre du protocole ne sont pas douloureuses, et plus on avance dans une cure moins les massages sont douloureux.

Le Palper rouler  fait-il des bleus ? 

En principe non. Mais ceci est conditionné par la fragilité capillaire du client. Une personnes qui « marque » vite, sera plus facilement sujette à quelques bleus. 

Cela peut aussi être la conséquence de manœuvre trop en surface durant le massage ou si l’on saute la phase de défibrosage dans le cas d’une cellulite fibreuse. Dans tous les cas, si des bleus apparaissent, ils doivent être très superficiels et s’effacer en 2 ou 3 jours.

A quel rythme doit-on faire les séances en cure d’attaque ?

On peut faire entre 1 et 3 séances par semaine, mais « l’idéal » étant 2. Il faut laisser 24/48h de repos au corps entre chaque massage. La régularité est indispensable pour la réussite d’une cure.

Comment entretenir les résultats obtenus après une cure d’attaque ?

Faire 1 ou 2 séances d’entretien par mois est suffisant pour empêcher les cellules de se ré-engorger, sachant qu’elles sont programmées pour cela. 

Pourquoi le ressenti est-il différent d’un praticien à l’autre ?

Chaque praticien à une main différente. Même si le protocole et les manœuvres soient communs à deux praticiens, ils se les approprient et le font avec leur touche personnelle. 

Qu’est-ce que la cellulite ? 

La cellulite ou capitons, peau d’orange, etc… est le résultat d’une surcharge des cellules adipeuse logés dans l’hypoderme (sous la peau). Elle donne à la peau une apparence « bosselée », disgracieuse. Généralement et souvent à l’arrière des cuisses et sur les fesses, mais elle peut aussi se loger dans le reste du corps.

Elle touche presque exclusivement 9 femmes sur 10 contre 1 hommes sur 50. 

Ses causes sont multifactorielles et des réactions d’inflammation y participent.

Combien de séances faut-il atteindre un résultat ? 

Cela dépend du point de départ et de l’objectif de la cliente. En moyenne, dès la première séance on se rend compte de l’amélioration de la qualité de la peau.

Il est possible que les 3-4 première séances fassent ressortir les capitons, mais ce n’est que temporaire. Le fait de décongestionner des zones peut accentuer leur visibilité. 

En moyenne toujours, la peau commence à se lisser entre la 5ème et la 8ème séance. 

Plus il y a de la cellulite, plus le travail sera long et la phase de lissage longue. 

Est-ce que le massage détend la peau ? 

Contrairement au palper-rouler mécanique, le palper-rouler manuel permet de préparer la peau à recevoir le massage et la tonifier grâce au manœuvres raffermissantes. Il préserve les fibres élastiques de la peau et les stimule. 

Une cure doit-elle être couplée avec un régime et/ou du sport ? 

Non. La cure suffit à elle-même. Il est évidemment conseillé de faire attention à son alimentation, qu’elle soit équilibrée et éviter les aliments aggravants selon sa cellulite. 

Pareil pour le sport, il aidera l’organisme à évacuer plus rapidement et efficacement les graisses et toxines déstockées lors de la cure, mais le sport n’entravera pas les résultats d’une cure. 

Mais il ne faut pas pour autant arrêter le sport ou manger plus ou moins équilibré juste qu’on entame une cure de palper rouler. 

Comment fonctionne la cryolipolyse ?

Qu’est-ce que la cryolipolyse ?

La cryolipolyse présente-t-elle des effets secondaires ? 

Peut-on faire du palper rouler régulièrement  toute l’année ?

Est-ce que la cryolipolyse fonctionne ? 

Combien de temps dure une séance ?

Que devient la graisse traitée ? 

Est-ce que le résultat de la cryolipolyse est définitif ?

FAQ

Le palper rouler

Pourquoi le palper rouler est-il efficace ?

Car il agit directement sur la couche de graisse sous-cutanée (le tissu adipeux) responsable de l’aspect peau d’orange.

Le Palper rouler est-il douloureux ? 

Il ne l’est pas forcément, car le ressenti de la douleur diffère d’une personne à l’autre, du type de cellulite, à la fatigue, au stress…

Toutes le manœuvre du protocole ne sont pas douloureuses, et plus on avance dans une cure moins les massages sont douloureux.

Le Palper rouler  fait-il des bleus ? 

En principe non. Mais ceci est conditionné par la fragilité capillaire du client. Une personnes qui « marque » vite, sera plus facilement sujette à quelques bleus. 

Cela peut aussi être la conséquence de manœuvre trop en surface durant le massage ou si l’on saute la phase de défibrosage dans le cas d’une cellulite fibreuse. Dans tous les cas, si des bleus apparaissent, ils doivent être très superficiels et s’effacer en 2 ou 3 jours.

A quel rythme doit-on faire les séances en cure d’attaque ?

On peut faire entre 1 et 3 séances par semaine, mais « l’idéal » étant 2. Il faut laisser 24/48h de repos au corps entre chaque massage. La régularité est indispensable pour la réussite d’une cure.

Comment entretenir les résultats obtenus après une cure d’attaque ?

Faire 1 ou 2 séances d’entretien par mois est suffisant pour empêcher les cellules de se ré-engorger, sachant qu’elles sont programmées pour cela. 

Pourquoi le ressenti est-il différent d’un praticien à l’autre ?

Chaque praticien à une main différente. Même si le protocole et les manœuvres soient communs à deux praticiens, ils se les approprient et le font avec leur touche personnelle. 

Qu’est-ce que la cellulite ? 

La cellulite ou capitons, peau d’orange, etc… est le résultat d’une surcharge des cellules adipeuse logés dans l’hypoderme (sous la peau). Elle donne à la peau une apparence « bosselée », disgracieuse. Généralement et souvent à l’arrière des cuisses et sur les fesses, mais elle peut aussi se loger dans le reste du corps.

Elle touche presque exclusivement 9 femmes sur 10 contre 1 hommes sur 50. 

Ses causes sont multifactorielles et des réactions d’inflammation y participent.

Combien de séances faut-il atteindre un résultat ? 

Cela dépend du point de départ et de l’objectif de la cliente. En moyenne, dès la première séance on se rend compte de l’amélioration de la qualité de la peau.

Il est possible que les 3-4 première séances fassent ressortir les capitons, mais ce n’est que temporaire. Le fait de décongestionner des zones peut accentuer leur visibilité. 

En moyenne toujours, la peau commence à se lisser entre la 5ème et la 8ème séance. 

Plus il y a de la cellulite, plus le travail sera long et la phase de lissage longue. 

Est-ce que le massage détend la peau ? 

Contrairement au palper-rouler mécanique, le palper-rouler manuel permet de préparer la peau à recevoir le massage et la tonifier grâce au manœuvres raffermissantes. Il préserve les fibres élastiques de la peau et les stimule. 

Une cure doit-elle être couplée avec un régime et/ou du sport ? 

Non. La cure suffit à elle-même. Il est évidemment conseillé de faire attention à son alimentation, qu’elle soit équilibrée et éviter les aliments aggravants selon sa cellulite. 

Pareil pour le sport, il aidera l’organisme à évacuer plus rapidement et efficacement les graisses et toxines déstockées lors de la cure, mais le sport n’entravera pas les résultats d’une cure. 

Mais il ne faut pas pour autant arrêter le sport ou manger plus ou moins équilibré juste qu’on entame une cure de palper rouler. 

La cryolipolyse

Qu’est-ce que la cryolipolyse ?

La cryolipolyse, est un traitement par le froid des cellules graisseuses et efficace pour détruire de manière définitive des petits amas graisseux.

Le principe de la cryolipolyse repose sur l’application d’un froid contrôlé sur une zone graisseuse localisée. Ce refroidissement agit sur les adipocytes (cellules graisseuses) en provoquant leur mort cellulaire (apoptose). La cellule adipeuse va ainsi se rétracter, se vider et se nécroser pour être éliminée par le système lymphatique. Cette élimination est progressive, les résultats se mettant en place à partir du premier mois jusqu’au troisième mois post traitement.

Que devient la graisse traitée ? 

Les cellules graisseuses vont être gelées. Il se crée ainsi une sorte d'inflammation, appelée panniculite au froid, dans les semaines suivant l'intervention.

Elles seront évacuées progressivement par l’organisme de façon naturel.

Est-ce que le résultat de la cryolipolyse est définitif ?

Après le traitement, la réduction de l'épaisseur de la couche graisseuse intervient progressivement, le corps élimine les cellules de graisse touchées jusqu'à environ deux mois après le traitement, les résultats sont stable trois mois environ après le traitement.

La cryolipolyse présente-t-elle des effets secondaires ? 

Très peu de réactions peuvent avoir lieu durant le traitement : démangeaisons, picotements, engourdissements, sensibilité au toucher, douleur au niveau de la zone traitée, contractions musculaires, courbature.

Y a t'il des contres indications?

Combien de temps dure une séance ?

Pour que la séance de cryolipolyse soit efficace et garantir la réduction des bourrelets, cela dure entre 45 et 60 minutes.

Il est important de respecter ce temps pour refroidir suffisamment la peau et éliminer les cellules graisseuses par le froid. 

Hypertension artérielle non soignée / Infarctus du myocarde de – de 6 mois

Insuffisance valvulaire - Rétrécissement valvulaire

Cardiopathie ischémique

Insuffisance circulatoire aiguë

Infection virale chronique, HIV, Hépatite C

Maladie du foie en cours

Pace Maker / dispositif cardiaque sous cutané

Artériopathie de stade 3 ou 4

Phlébite / Thrombophlébite

Colique néphrétique chronique

Allergie ou intolérance au froid intense (entre -5 et -11 degrés)

Diabète

Cancer / processus cancérogène en cours

Cryoglobulinémie

Infection cutanée bactérienne

Syndrome de Raynaud très prononcé

Grossesse / phase de lactation  

Allergie/ Plaie / Brûlure même légère sur la zone traitée

Tatouage/Vergetures/Cicatrices/Micro pigmentation sur zone à traitée

Epilepsie

Forte sensibilité cutanée à l’exposition au froid ou au soleil et incompatible avec  la Cryolipolyse.

La rejuvenation

Existe-t-il des contre-indications au traitement par lumière pulsée (IPL) ?

     Infection cutanée en cours sur la zone à traiter.
Lésion cutanée suspecte qui doit faire l’objet préalable d’une consultation auprès d’un dermatologue.
Maladie du collagène.
Prise de médicaments photo sensibilisants.
Prise d’un traitement à base d’isotrétinoïne.
La grossesse et l’allaitement constituent des contre-indications de principe.

Peau mate, noire, bronzée

Une peau hâlée n’est pas une stricte contre-indication. 

En revanche, une peau qui vient de bronzer présente trop de mélanine à sa surface et la réjuvénation risque de créer des hypo ou hyper pigmentations. Il faut attendre 3 / 4 semaines.

Pourquoi ?

Le réjuvénation (ou photorajeunissement) est utilisé lorsqu’une peau commence à vieillir à force d’une exposition solaire répétée et trop importante. Il faut savoir que les rayons UV ont tendance à altérer certains composants de la peau comme l’élastine et le collagène. La peau perd de l’élasticité, de la fermeté, de la consistance. Cependant les caractéristiques intrinsèques de chaque peau interviennent aussi, comme la génétiques ou aussi les pathologies cutanées.

Depuis quelque temps, le vieillissement de la peau intervient chez des personnes de plus en plus jeunes. Dû à l’exposition au soleil et aussi à la pollution. 

Qu’est-ce que la réjuvénation avec la lumière pulsée ?

Le but de la réjuvénation est de relancer le processus de formation de collagène, d’élastine, qui vont redynamiser la peau.

La réjuvénation améliore la texture, la couleur et l’élasticité de la peau. 

La réjuvénation est une technique indolore qui consiste à stimuler la production naturelle de collagène, en agissant sur les cellules de l’épiderme. On utilise cette technique pour effacer les taches brunes, mais aussi les taches rouges caractéristiques d’une surexposition au soleil. 

La réjuvénation rend la texture de la peau plus lisse, plus ferme, plus tonique.

Comment se passe les séances de la réjuvénation ?

Chaque séance dure entre 20 et 45 minutes. Le résultat est visible progressivement au bout de la 3ème séances minimum. Généralement, 3 semaines à 1 mois entre chaque séance permettent d’obtenir le résultat escompté. Elles vont permettre la stimulation progressive du collagène naturelle. Par la suite, 1 à 2 séances tous les 6 mois permettent un maintien optimal du travail effectuer avant.

On étale un gel sur la surface à traiter, on prend ensuite l’appareil qui émet les impulsions lumineuses (des lunettes de protection vous sont fournies avant le début de la séance). La machine du soin n’entre pas en contact direct avec la peau.  Le patient peut ressentir une sensation de picotement modéré et la peau peut être rougie après la séance

Résultats de la réjuvénation

Dès la première séance on peut noter un effet bonne mine qui montre l’efficacité de celle-ci . La peau est tendue, les pores resserrés, le teint unifié. 

En revanche, la peau est rougie pendant 24 heures à 48 heures, ce qui lui donne un effet « coup de soleil ». Cela étant rien n’empêche la reprise du travail, 2 heures après la séance. Pour que les résultats espérés en début de soins soient atteints et efficaces, il faut compter environ 5 séances. Il est important que chaque séance soit espacée de 3/4 semaines.

Après chaque séance et pour des résultats durables, il faut appliquer une crème hydratent au quotidien et aussi protéger la zone traitée du soleil pendant 12 semaines après la séance. Après ces 5 séances, 1 à 2 séances tous les 6 mois permettent un maintien optimal du travail effectuer avant.

C’est possible si…

- Je veux gagner en éclat, en élasticité, en fermeté.

- Je veux estomper de fines rides.

- J’accepte de faire plusieurs séances pour un résultat optimal.

Ce n’est pas possible si...

- Je veux effacer des rides marquées.

- Je rentre du sport d’hiver, des tropiques.